Accueil»Profil de la municipalité

Profil de la municipalité

Population

Mot du maire

Texte à venir...

Histoire et géographie

La paroisse de Saint-Barthélemy a été érigée par décret canonique de l’évêque de Québec en 1827.  Elle recouvre le territoire du fief du Petit-Bruno ou la partie ouest de la seigneurie de Maskinongé concédée en 1672 ainsi que la totalité de la seigneurie de Dusablé octroyée en 1739 au Sieur Louis-Adrien Dandonneau, fils du seigneur de l’Île Dupas et du Chicot.  Au lendemain de la conquête, la seigneurie de Dusablé fut achetée par James Cuthbert, l’un des aides de camp du général Wolfe sur les plaines d’Abraham, et rebaptisée « la pointe d’York ou Nouvelle York ».

Le peuplement s’est effectué de façon progressive.  Les premiers colons s’établirent d’abord le long du Saint-Laurent et dans le bas des rivières Maskinongé et du Chicot.  Puis, sous la pression des nouveaux arrivants et de la forte natalité locale,  ils s’installèrent plus au nord à l’intérieur des terres et sur les plateaux de l’arrière-pays.  Ils défrichèrent les lieux, construisirent des maisons et ouvrirent les premiers chemins carrossables.  Les nombreux rangs habités, les vastes espaces cultivés et le riche patrimoine bâti que l’on peut admirer aujourd’hui entre Berthier et Maskinongé témoignent de ces temps héroïques et de l’oeuvre civilisatrice accomplie par ces générations de pionniers.

Saint-Barthélemy offre au visiteur un paysage côtoyant les extrêmes.  De la plaine aux coteaux escarpés, du fleuve au ruisseau caché, chacun y trouve son plaisir.

Texte fourni par la CDTA.